Derniers sujets
Gardez le contact





Facebook
Google+
Twitter
RSS
Forum
Numéros utiles
Pour les futurs clients Bbox:
3106 : depuis un poste fixe ou portable

Pour vos questions techniques (7j/7, de 8h à 22h):
614 : pour votre ligne Mobile et Bbox Bouygues Telecom
1064 : depuis un téléphone fixe

Perte ou vol du mobile:
0800 29 10 00
Publicité
Sondage
Pensez-vous que malgré un marché concurrentiel les tarifs des opérateurs augmenteront ?
Oui, c'est indéniable
47% / 8
Non, trop de concurrence
53% / 9
Publicité
Qualité des réseaux mobiles: Orange reste en tête, Free à la traine
Mer 13 Juil 2016 - 9:25guilltes
Qualité des réseaux mobiles: Orange reste en tête, Free à la traine 14683910

L’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications) vient de publier son tableau de bord sur la qualité des réseaux mobiles des opérateurs pour 2016. Ce document rédigé après l'analyse de 600 000 mesures en 2G, 3G et 4G sur l'ensemble de la France, se veut être un véritable outils de comparaison pour aider les consommateurs dans leur choix.
Qualité des réseaux mobiles: Orange reste en tête, Free à la traine Arcep_11

Globalement la qualité des services mobiles s’accroît, mais des disparités existent entre les opérateurs. Orange présente les meilleurs résultats sur l'ensemble de l'enquête. Bouygues Telecom et SFR affichent des performances assez proches l'un de l'autre, mais en deçà de l'opérateur historique.Free Mobile se classe en bas de tableau avec des résultats moins bons sur un grand nombre d'indicateurs, notamment sur la navigation Web et la vidéo en ligne.

L’enquête 2016 montre un accroissement continu des débits, grâce notamment au déploiement sur le territoire de la 4G. Les débits mesurés avec un terminal 4G sont désormais, en moyenne nationale, de 18 Mbit/s, contre 14 Mbit/s en 2015.

Qualité des réseaux mobiles: Orange reste en tête, Free à la traine Couv_o10

La meilleure couverture 4G est proposée par Orange, en couvrant 35% du territoire, suivi de Bouygues Telecom (31%), Free (19%) et enfin SFR (15%). L'Arcep calcule les taux de couverture, en superficie du territoire, et non pas la couverture de la population... ce qui change quelque peu la donne pour les opérateurs, avec des chiffres nettement moins flatteurs.